Cinq étudiants ingénieurs de l’institut national d’horticulture et de paysage, Agro campus,ont travaillé durant sept semaines sur l’histoire du paysage à Mont-Evray au 19ème et au début du 20ème siècle. Le mardi 07 mai 2019, une restitution de leur travail a été présentée sous forme d’une exposition, d’un livre sur l’histoire du domaine et d’un livret technique ainsi que des préconisations en terme d’aménagement à venir des espaces verts et boisés. cette restitution a permis la clôture de ce projet et va permettre d’en faire bénéficier au maximum salariés, bénévoles, résidents et visiteurs.  Ils  ont été ravis de travailler pour l’association des Petits Frères des Pauvres.

Introduction du livret : « Le domaine de Mont-Évray nous a ouvert ses portes pour que nous menions une étude sur l’évolution historique des paysages du site. Nous avons recherché toute information susceptible de mettre en lumière l’histoire du domaine. L’objectif de ce livret historique est de compiler les renseignements sur Mont-Évray dans le contexte de la Sologne afin de les rendre plus accessibles et à terme de vulgariser l’information auprès des résidents, du personnel mais aussi des touristes et autres personnes extérieures au site. L’ouvrage traite de l’évolution des paysages mais aussi de la géologie et du contexte géographique pour comprendre la situation et la composition du Domaine de Mont-Evray. Il traite également de l’histoire de ce domaine et enfin des aspects économiques et sociaux. Il nous permettra de comprendre pourquoi Mont-Évray est caractéristique de la Sologne.
Ce travail historique a dû être réalisé sur une période de six semaines, entre mars et mai 2019. Il est le fruit de recherches bibliographiques en collaboration avec de nombreux acteurs. Nous les remercions bien que nous n’ayons pu traiter qu’une partie de l’information. Il pourra à l’avenir être complété et enrichi par des experts en histoire, paysage ou agronomie.
Niché au coeur de la Sologne. le domaine s’est transformé au cours des époques. Depuis sa construction à la fin du XVIIIème siècle, le château voit se succéder les propriétaires et héritiers. Le paysage évolue mais garde des caractéristiques propres à la Sologne grâce au château construit de briques, à la châtaigneraie, ou au vaste étang de 30 hectares destiné à la pisciculture mais surtout grâce à la forêt qui recouvre une grande partie du Domaine et l’entoure.
Les us et coutumes ont varié au cours du temps, au fil des seigneurs, des sociétés et des traditions. Depuis 1977, le domaine est la propriété de l’association des Petits Frères des Pauvres. Une nouvelle page a été tournée avec l’apparition d’un centre de rencontre des générations. De nouvelles activités et de nouvelles infrastructures trouvent encore et toujours leur place dans cette vaste étendue paysagère. L’adaptation des usages au fil du temps se fait sans jamais ternir la grandeur du site. C’est ainsi que l’histoire de Mont-Évray continue d’être écrite sans discontinuer ».

Travail réalisé par :
Timothée Borel
Flavien Guidoux
Pierre-Emmanuel Robert
Jeanne Thelliez
Antoine Théoleyre
Mont-Évray,

Une fenêtre sur l’histoire de la Sologne
Du 18 Mars au 10 Mai 2019
Sous la tutelle de Béatrice Plottu et Annie Salat

Remerciements
Avant tout développement sur l’histoire de Mont-Évray, il semble opportun de commencer ce livret par des remerciements à ceux qui ont contribué à l’apport de connaissances, de témoignages ou de tout document permettant d’aboutir à la rédaction de cet ouvrage. Tout d’abord, nous tenons à remercier sincèrement la directrice du Centre de rencontre des générations Isabelle Doumro pour son accueil et son aide tout au long du projet. Ensuite, nous nous tournons vers les bénévoles et salariés du domaine qui se sont démenés pour nous apporter leurs informations en particulier Sarah Vandergucht, Inès Chasseval, Marc Buckle, Michel Lebérichel et Yvon Houzier. De la même manière, nous remercions les représentants des autorités parisiennes des Petits Frères des Pauvres, Vincent Simonnet et Patrick Tuck-Sherman. Concernant toutes les précieuses informations qui nous ont grandement éclairés lors de la rédaction, nous sommes reconnaissants envers Pierre Aucante, les archives départementales de Blois, Monsieur et Madame Mage, Sologne Nature Environnement ainsi que le GRAHS, en la personne de son président Bernard Heude. Pour terminer, nous remercions nos professeurs tuteurs du projet Béatrice Plottu et Annie Salat ainsi que Gilles Galopin qui nous a apporté une précieuse aide dans le diagnostic des châtaigniers.

Nous vous invitons à venir voir la très belle exposition mise en place dans notre établissement.